Complexe sportif Bellevue et réaménagement du parc des sports Baldit

Fermer

Le programme est ambitieux. Cet équipement sportif va donc recevoir de nombreuses disciplines se pratiquant en extérieur en restructurant le Parc des Sports Paul Baldit existant, et en construisant à l’Ouest de ce territoire un nouveau complexe omnisports Bellevue accueillant tennis, boxe, musculation, danse, hand, basket etc. La parcelle proposée se révèle rapidement très contrainte au vu de la densité induite par le programme. Le thème architectural est identifié. Le travail de l’échelle et de la transition morphologique du quartier pavillonnaire vers le grand paysage constitueront les principaux enjeux urbains et architecturaux. Le projet s’organise dans la continuité de la trame viaire existante en se prolongeant à l’ouest du site pour accéder au nouvel équipement omnisports. La rue de Bellevue se prolonge ainsi pour devenir le hall d’accueil du nouveau complexe sportif. De manière réversible, le Parc de la Corniche des Forts va pénétrer le Parc des sports dans une logique formelle qui va permettre d’organiser cette nouvelle frange dédiée aux sports extérieurs dans un système souple et ludique. Le stade d’athlétisme et le terrain de foot sont conservés en l’état alors que la frange centrale et le nouvel équipement vont permettre de ramener le paysage vers la ville pour un contact renforcé avec la nature. Depuis le Parc Baldit, des accès seront aménagés pour ouvrir et prolonger les parcours possibles vers le Parc de la Corniche des Forts.

L’ensemble des salles de sport va donc s’organiser superposées et ouvertes sur le grand paysage. C’est un jeu de strates dédiées aux différents usages qui vont s’empiler et s’enfouir en partie dans le sol existant. Cette morphologie optimisée dans la hauteur de l’équipement permet alors un dialogue de l’échelle bâtie avec les typologies existantes du quartier. La rue se prolonge ainsi au Nord de la parcelle et va constituer la rue d’accueil et de desserte de l’ensemble de ces usages. Lieu de mixité des usages et des personnes, l’architecture de ce lieu va alors permettre les conditions de la rencontre des uns et des autres. Depuis l’accueil, l’ensemble des fonctions se proposent au public dans un jeu de transparence sur la salle omnisports et de progression altimétrique vers les salles spécialisées. L’ensemble des salles s’organisent ouvertes sur le grand paysage pour une pratique des sports en permanence au contact de la nature.

Ce lieu de vie ouvert sur son contexte doit ensuite permettre le développement du corps donc de l’esprit dans des espaces sains : qualité de la lumière, de l’air, de l’ergonomie, acoustique des lieux etc. L’atmosphère du lieu sera en relation avec le thème proposé : au contact de la nature, organisé, stimulant l’échange et profondément humain. Cette construction sera de bois en son intérieur et préfabriquée de métal pour une construction efficace, écologique et pérenne. La peau architecturale alternera transparence et opalescence dans une mise en scène de la dynamique verticale du lieu. Une minéralité complémentaire sera assurée par la qualité des sols et participera à l’inertie complémentaire de l’isolation pour un équilibre bio-climatique.

La qualité de l’ambiance acoustique sera particulièrement soignée dans l’ensemble des espaces sportifs et de rassemblement collectif pour un «droit au calme» de tous. C’est un lieu dédié aux sports, connecté à la ville et ouvert sur la nature. Les futurs usagers s’approprieront alors ces espaces et cette potentialité offerte d’échanges, de rencontres et d’interactions induites par la diversité des usages. L’échelle du bâti permettra une intégration de l’équipement dans la morphologie du quartier tout en affirmant la fusion du Parc des Sports avec le Parc de la Corniche des Forts. Cette rencontre des territoires doit permettre l’identité et l’atmosphère du lieu pour une pratique multi-sports dans un contact permanent avec la nature.

Programme : aménagement et construction
Surface : 4 021 m²
Coût HT : 7 990 000 €
Concours 2016